Bonnes vacances et bonne Toussaint !

Publié le par Alexandre Patriac

Au mileu de l'automne, la Toussaint tient un langage secret auquel nul n'est insensible.
La fête de la Toussaint est née en Orient. Elle était la commémoration de tous les martyrs; On la célébrait le premier dimanche après la Pentecôte. Le pape Boniface IV l'introduisit en Occident au début du VIIème siècle et fixa cette fête au 13 mai. Ainsi voulait-il honorer la foule des martyrs dont il avait fait transférer les corps des catacombes dans un ancien temple romain connu sous le nom de Panthéon. Pour unifier ces pratiques qui allaient dans le même sens, le pape Grégoire IV obtint en 875 de Louis le Débonnaire de fixer uniformément la fête de la Toussaint au 1er novembre.
Ce jour-là, l'Eglise célèbre joyeusement tous ceux qui, après une vie bien remplie, baignée de Foi et d'Amour, voient se réaliser leur espérance : entrer en Dieu pour toujours.
Comment devient-on "saint" ?

A propos du jour des morts...
Le 2 novembre, on célèbre le jour des morts. La liturgie chrétienne parle de "commémoration des fidèles défunts". C'est en 998 que saint Odilon, abbé de Cluny, établit dans les monastères placés sous son autorité une messe solennelle "pour tous les morts qui dorment en France". L'Eglise invite les chrétiens à témoigner de leur espérance en Dieu, qui appelle tous les hommes à partager sa vie.

Commenter cet article