"Noël en famille" dans "Le Parisien" !

Publié le par Alexandre Patriac

Suite à l'opération "Noël en famille" que nous avons mis en place en coopération avec des familles du diocèse d'Evry et la direction de TELECOM & Management SudParis, le journal "Le Parisien" a consacré un article sur le sujet dans ses colonnes du vendredi 26 décembre.



Joyeux Noël français pour deux étudiants chinois

« C’était vraiment chaleureux », « Je n’oublierai pas cette soirée ! ». Pour Mengke, 22 ans et Shuang, 26 ans, deux étudiants chinois de l’Institut national des télécommunications (INT) à Evry, les superlatifs manquaient presque, hier, pour décrire leur Noël 2008. Loin de leurs proches, ils ont été invités à passer le réveillon dans une famille d’Evry. 

A l’origine de cette initiative, l’aumônerie de l’INT, qui met en contact des étudiants étrangers avec des familles essonniennes pendant les fêtes.

« Je n’oublierai pas cette soirée »

Mercredi soir, les hôtes de Noël étaient Gérard, enseignant, et Jeanne, sans profession, enthousiastes. « Nous avons l’habitude d’inviter, mais c’est la première fois que nous recevions des étudiants étrangers pour Noël », sourit Jeanne, 55 ans. « Chez nous, il y a toujours des assiettes prêtes à recevoir ! », résume son mari Gérard.
Mercredi, début de soirée. Le feu crépite dans la cheminée, la table est dressée pour 21 personnes, tout est prêt… ou presque. Jeanne remarque : « Il faut qu’on sorte l’atlas pour qu’ils nous montrent d’où ils viennent. » En France depuis un an, Mengke et Shuang parlent « un petit peu » français, mais ce soir, l’anglais est de rigueur. « On va se débrouiller », se rassure Gérard.
Au menu : huîtres, foie gras, dinde, bûche… Shuang est ravi. L’étudiant en management se régale d’avance : « Si on veut connaître une culture, on doit en découvrir tous les aspects : son histoire, sa population mais aussi sa cuisine… surtout en France ! » explique-t-il avec des yeux pétillants.
Mais avant de déguster le repas, direction la messe à 21 heures. « Mais uniquement pour ceux qui veulent », insiste Jeanne. Mengke « curieuse des religions » est impatiente.
A 22 heures, on passe à table. Gérard raconte Noël. Place aux cadeaux. Les deux étudiants offrent à la famille des petits présents… tous « made in China » : une écharpe en soie, du papier découpé et un habille-bouteille. Partager, aussi, c’est chanter. « En cours de français, on a appris les paroles », expliquent les deux étudiants chinois rigolards. Au programme « Petit Papa Noël », « Mon beau sapin »… 
La soirée s’est achevée vers 3 heures du matin, le moment des adieux, ou plutôt d’un au revoir. « Notre porte est toujours ouverte. On compte bien se revoir », expliquent Jeanne et Gérard. Mengke et Shuang se disent « émus par la manière dont les Français célèbrent Noël, autour de la famille et des traditions. C’était très convivial ». Une soirée qui a permis à Mengke et Shuang, même loin de leurs proches, de passer un « Sheng Dan Kuai Lè », autrement dit un « Joyeux Noël »… en chinois.

Publié dans Promotion du CAMPUS

Commenter cet article