Préjugé de la semaine : "Les moines qui font silence la quasi totalité de leur temps doivent finir par péter un plomb!"

Publié le par Alexandre Patriac

Cette rubrique que vous retrouverez chaque semaine vise à faire la lumière sur des préjugés que vous pouvez avoir sur la religion chrétienne.
Retrouvez tous les "chrétiens & préjugés" hebdomadaires en cliquant ici

Le préjugé de la semaine :
« Les moines qui font silence la quasi totalité de leur temps doivent finir par péter un plomb!»

Notre réponse :
Nous vous proposons l'extrait d'un roman de Science Fiction écrit par Maurice Dantec, catholique converti, qui tente d'effleurer par quelques mots bien choisis la profondeur et le mystère du silence :
" Lui vient alors l'idée que le silence est matière. Et même que seule la matière est silencieuse. Et que seul le silence est matériel.
Lui vient l'idée que c'est la lumière qui chante, qui parle, qui produit et organise le bruit. Que seule la lumière est langage. Et seul le langage est lumière.
Le silence est une profondeur abyssale qui se superpose à celle de la voûte céleste, le silence est une densité structurale qui maintient tout jaillissement physique possible à chaque instant.
Le silence est l'écho de tout ce qui n'a pu être dit, et qui pourrait l'être, à tout instant.
Le silence respire.
Le silence est cette respiration. Cette respiration qui flotte à ses oreilles.
Cette respiration qui provient juste de derrière lui.
Cette respiration qu'il vient de reconnaître, avant même que la voix ne résonne, dans le silence qui nimbe les étoiles."
(extrait de "Grande Jonction", Maurice Dantec)

Commenter cet article