Itinéraire spi Carême 2009 : Mercredi 25 février

Publié le par Alexandre Patriac

Thème de la semaine : Convertis-toi !
Mercredi 25 février

« Convertis-toi et crois en la bonne Nouvelle ! »

Ac 9, 1-9

« Saul était toujours animé d’une rage meurtrière contre les disciples du Seigneur. Il alla trouver le grand prêtre et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin de faire prisonniers et de ramener à Jérusalem tous les adeptes de la Voie de Jésus, hommes et femmes, qu’il découvrirait. Comme il était en route à Damas, une lumière venant du ciel l’enveloppa soudain de sa clarté. Il tomba à terre et il entendit une voix qui lui disait : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? » Il répondit : « Qui es-tu Seigneur ?  - Je suis Jésus que tu persécutes. Relève-toi et entre dans la ville on te dira ce que tu dois faire. » Ses compagnons de route s’étaient arrêtés, muets de stupeur : ils entendaient la voix mais ils ne voyaient personne. Saul se releva et, bien qu’il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien. Ils le prirent par la main pour le faire entrer à Damas. Pendant trois jours, il fut privé de la vue et il resta sans manger ni boire.  » 


Réflexion

Le Carême... Ce temps de préparation nous est donné par l'Eglise afin de redécouvrir les merveilles de notre foi ! Il n’est donc pas lié à la tristesse mais à la joie de redécouvrir la bonne nouvelle et de préparer notre cœur pour mieux accueillir le Christ dans notre vie. Tout comme Saul nous sommes aveugles et peu à peu le Christ se dévoile dans nos vies en convertissant nos cœurs. Mieux se replonger dans l’essentiel permet de vivre la résurrection de notre Sauveur pleinement! C’est pour cela qu’il nous est proposé de nous détacher de nous même, ne plus être égocentrés mais théocentrés (orientés vers Dieu).


Pour progresser

Le temps du Carême met à notre disposition plusieurs moyens concrets pour nous lancer dans cette démarche de sortie de soi. Il existe trois types d’efforts :

Le premier est lié à notre caractère, notre lien à nous même et à autrui. Nous pouvons améliorer en nous une qualité qu’il serait bon de développer, ou bien combattre un défaut persistant pour rejeter ce qui  entrave notre rapport aux autres.

Le second concerne notre rapport à Dieu. Le temps du carême est un temps de conversion afin de vivre chaque jour un peu plus de la présence du Christ en nos vies. Prendre un temps de prière plus régulier par exemple, ou choisir de lire plus régulièrement la Bible…

Le dernier interroge notre rapport aux choses matérielles… afin de ne pas nous laisser étouffer par le superficiel. Nous pouvons peut-être choisir de jeûner, d’arrêter de fumer, de ne pas acheter de vêtements, livres, CDs… et l’argent économisé peut être donné afin que ce temps de carême soit vécu comme un temps de partage !

Publié dans Carême 2009

Commenter cet article