Itinéraire spi Carême 2009 : Vendredi 27 mars

Publié le par Alexandre Patriac

Thème de la semaine : Aime l'Eglise !
Vendredi 27 mars


« Qui es tu, toi qui juge ? »

Ro 2, 1-6


« Aussi es-tu sans excuse, qui que tu sois, toi qui juges. Car en jugeant autrui, tu juges contre toi-même : puisque tu agis de même, toi qui juges, et nous savons que le jugement de Dieu s’exerce selon la vérité sur les auteurs de pareilles actions. Et tu comptes, toi qui juges ceux qui les commettent et qui les fais toi-même, que tu échapperas au jugement de Dieu ? Ou bien méprises-tu ces richesses de bonté, de patience, de longanimité, sans reconnaître que cette bonté de Dieu te pousse au repentir ? Par ton endurcissement et l’impénitence de ton cœur, tu amasses contre toi un trésor de colère où se révèlera le juste jugement de Dieu, qui rendra à chacun selon ses œuvres. »

Réflexion


Nul ne peut savoir ce qui ce passe dans le secret des cœurs. Sous prétexte de la mauvaise conduite d’autrui, trop souvent, nous refusons de vivre la charité en éloignant pudiquement nos yeux de ce qui nous blesse, mais n’hésitant pas à utiliser notre langue pour achever d’emprisonner une personne dans ses actes. Or personne n’est ce qu’il fait. L’homme est un mystère bien plus riche et bien plus complexe. « Que celui d’entre vous qui est sans péché lui jette le premier une pierre ! » (Jn 8, 7). Nos jugements sur autrui révèlent notre dureté de cœur. Apprenons, en nous laissant guider par l’Esprit, à revêtir nos cœurs du Christ. Y règneront alors la bonté, la patience et la longanimité attribuées aux jugements de Dieu. Surveillons notre langue, adoucissons nos pensées afin que peu à peu nous vivions de la charité fraternelle.

Pour progresser

Suis-je maître de mes paroles ? Est-ce que je suis capable de me reprendre dès que je juge une personne ?

Est-ce que je pense qu’il est juste de s’ériger en juge ? (Juste au sens de justesse et de justice, envers les autres tout comme pour moi : est-ce bon ?)

Aujourd’hui, je peux choisir de dire du bien d’une personne sur laquelle régulièrement je médis et de proclamer ses qualités et richesses auprès de ceux qui ont écouté mes jugements.

Publié dans Carême 2009

Commenter cet article