Itinéraire spi Carême 2009 : Mardi Saint 7 avril

Publié le par Alexandre Patriac

Thème de la semaine : Entre dans l'Espérance!
Mardi Saint 7 avril

Sois confiant, l’enjeu en vaut la peine !

Hé 11, 5-13

“Grâce à la foi, Hénok fut enlevé de ce monde, et il ne connut pas la mort; personne ne le retrouva parce que Dieu l'avait enlevé. L'Ecriture témoigne en effet qu'avant d'être enlevé il était agréable à Dieu. Or, sans la foi, c'est impossible d'être agréable à Dieu; car pour s'avancer vers lui, il faut croire qu'il existe et qu'il assure la récompense à ceux qui le cherchent. Grâce à lui, Noé, averti de ce qu'on ne voyait pas encore, prit au sérieux la parole de Dieu: il construisit une arche pour le salut de sa famille. Sa foi condamnait le monde, et il reçut de Dieu la justice qui s’obtient par la foi. Grâce à la foi, Abraham obéit à l'appel de Dieu: il partit vers un pays qui devait lui être donné comme héritage. Et il partit sans savoir où il allait. Grâce à la foi, il vint séjourner comme étranger dans la Terre promise; c'est dans un campement qu'il vivait, ainsi qu'Isaac et Jacob, héritiers de la même promesse que lui, car il attendait la cité qui aurait de vraies fondations, celle dont Dieu lui-même est le bâtisseur et l'architecte. Grâce à la foi, Sara, elle aussi, malgré son âge, fut rendue capable d'avoir une descendance parce qu'elle avait pensé que Dieu serait fidèle à sa promesse. C'est pourquoi, d'un seul homme, déjà marqué par la mort, ont pu naître des hommes aussi nombreux que les étoiles dans le ciel et les grains de sable au bord de la mer, que personne ne peut compter. C'est dans la foi qu'ils sont tous morts sans avoir connu la réalisation des promesses; mais ils l'avaient vue et saluée de loin, affirmant que, sur la terre, ils étaient des étrangers et des voyageurs.”


Réflexion

La foi d’espérer la promesse du Ciel déplace les montagnes ! C’est cette foi qui nous pousse à témoigner et nous étonne parfois nous-même de notre audace. La foi d’Hénok, de Noé, d’Abraham, d’Isaac, de Jacob et de Sara est la même foi que celle de millions d’hommes et de femmes qui ont décidé de placer leur espérance en Dieu puis en Christ, cette foi qui donne sens à toute vie, cette foi qui permet d’affronter les coups durs avec sérénité, cette foi qui nous fait oser vivre le bonheur à fond parce que nous savons que de notre mort naîtra une vie nouvelle ! Il nous arrive parfois de douter dans les vicissitudes du quotidien mais sachons garder confiance ! Cette confiance c’est celle qu’on accorde à Celui qu’on aime et qui nous aime, la confiance réchauffe le cœur, la confiance aiguise nos sens à trouver dans nos vies les signes de l’existence de Dieu ! Alors redisons notre amour à Jésus et que cet amour nous donne des ailes !


Pour progresser

Je me remémore mes instants de doute et ce qui ensuite m’a conforté dans ma foi. Je cherche à reconnaître les remparts et le bouclier dont j’ai besoin, ce qui m’a permis d’avancer dans les moments de doute.

Publié dans Carême 2009

Commenter cet article