Itinéraire spi Carême 2009 : Mercredi Saint 8 avril

Publié le par Alexandre Patriac

Thème de la semaine : Entre dans l'Espérance!
Mercredi Saint 8 avril

Rends-toi digne du Père!

2 Cor 7, 1-4

 

« Ayant reçu de telles promesses, mes bien-aimés, purifions-nous donc de toute souillure de la chair et de l'esprit; achevons de nous sanctifier dans la crainte de Dieu. Accueillez-nous largement: nous n'avons fait de mal à personne, nous n'avons ruiné personne. Je ne le dis pas pour vous condamner: j'ai déjà dit et redit que vous êtes dans nos cœurs à la vie et à la mort. Devant vous j'ai une grande assurance, pour vous, j'ai un grand sentiment d'orgueil, je me sens pleinement réconforté, je déborde de joie au milieu de toutes nos détresses. »

 

Réflexion

Nous voilà en pleine semaine Sainte, il est plus que temps de préparer son cœur au mystère Pascal ! Saint Paul nous exhorte à nous purifier, à « nous sanctifier dans la crainte de Dieu » à retrouver un cœur d’enfant qui sache s’émerveiller et accueillir le sacrifice de la Croix comme un enfant sauvé par son Père, avec reconnaissance et amour ! La crainte dont parle saint Paul n’est pas la crainte de l’esclave envers son maître mais la crainte de l’enfant envers son père, la peur de décevoir celui qui nous aime infiniment et qui veut notre bonheur ! Qui peut se targuer de n’avoir pas craint les foudres de ses parents ? Et aujourd’hui, avec un peu plus de recul, qui peut affirmer que ces foudres n’étaient pas bien fondées ? L’éducation vise à faire des hommes libres, capables de faire des choix en connaissance du bien et du mal ; l’éducation paternelle du Christ, par la grâce de nos parents et des enseignements de l’Eglise, vise à faire de nous des hommes libres capables d’aimer et d’être aimés ! Purifions nous donc comme l’épouse qui purifie son cœur et son corps dans l’attente joyeuse de la rencontre avec l’époux !

 

Pour progresser

Est-ce que j’ai le souci de plaire à Dieu dans chacun de mes actes ? Est-ce que je pense au Christ lorsque je suis en cours, au travail avec mes collègues, avec mes frères et sœurs, ma famille ?

 

Je peux choisir de lire l’évangile d’aujourd’hui et de retenir une phrase ou un verset qui me touche particulièrement. Tout au long de la journée, je peux le méditer et le répéter pour que l’évangile irrigue ce jour, pour que la parole de Dieu soit le centre de chaque rencontre, de chaque instant vécu.

Publié dans Carême 2009

Commenter cet article