Itinéraire spi Carême 2009 : vendredi Saint 10 avril

Publié le par Alexandre Patriac

Thème de la semaine : Entre dans l'Espérance!
Vendredi Saint 10 avril


« Il n'y a pas de plus grand amour que celui-ci : déposer sa vie pour ses amis » Jn 15, 13 

Hé 7, 26-28


« Oui, tel est précisément le grand prêtre qu’il nous fallait, saint, innocent, immaculé, séparé désormais des pécheurs, élevé plus haut que les cieux, qui ne soit pas journellement dans la nécessité, comme les grands prêtres,  d’offrir des victimes d’abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux de son peuple, car ceci il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même. La loi, en effet, établit comme grands prêtres des hommes sujets à la faiblesse ; mais la parole du serment – postérieur à la Loi- établit le Fils rendu parfait pour le monde éternel. »

 

Réflexion

 

« En vérité, en vérité je vous le dis, si le grain tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s’il meurt il porte beaucoup de fruit. » nous dit Jésus (Jn 12, 24). Par Sa Croix, le Christ est ce grain de blé qui accepte de mourir pour sauver le monde, pour nous sauver chacun personnellement. Contemple la Croix, contemple ce Dieu immortel fait homme qui accepte de donner Sa vie pour notre salut ! Contemple et vois Sa souffrance, vois Son fardeau, vois ce mépris, cette violence qui L’entoure. Regarde « cet agneau conduit à l’abattoir » ! C’est ton péché, c’est mon péché qu’Il porte. Folie de l’amour ! Seigneur Jésus, ce soir, je me tiens devant Ta Croix… et j’ai mal, j’ai peur aussi. Qu’as-Tu accepté pour nous sauver, pour nous délivrer du mal ? Seigneur pardonne-moi, je Te donne tout mon amour, tout mon pauvre amour ; car Toi, Tu multiplies tout ce qu’on T’offre. Je sais bien que Tu vas le faire grandir… Mon Dieu, ouvre mon cœur à Ta grâce, « Tu es mon salut, mon refuge, ma citadelle. »
 

Pour progresser

Que signifie pour moi « Christ mort pour mes péchés » ? Est-ce que je me sens, est ce que je me reconnais sauvé par la Croix, par amour ?

Ce soir plus particulièrement je peux prendre l’évangile du jour, la crucifixion, et le méditer en silence afin de vivre et contempler ce mystère de la Croix par lequel le monde est sauvé. Si c’est trop dur pour moi, je peux me tourner vers Marie qui est au pied de son Fils et lui demander de m’accompagner et m’éclairer dans cette méditation.

Publié dans Carême 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article