Hommage aux victimes de l'AF447 à ND

Publié le par CCIT

     C’est à la cathédrale de Notre Dame de Paris, dans une atmosphère exceptionnellement recueillie, en la présence, presque discrète, de l’ensemble des autorités de la République, que chrétiens, juifs et musulmans ont voulu prier ensemble, dans une sorte de pudeur respectueuse des croyances de tous. Le cardinal André Vingt-Trois a d’abord proposé aux familles de porter à l’autel 228 bougies, représentant les 228 vies fauchées en plein ciel.

     « La lumière est un symbole universel qui souligne que la mort n’a pas le dernier mot », rappelle Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France. Le cardinal Vingt-Trois cite Le Petit Prince, faisant résonner sous les voûtes les mots d’Antoine de Saint-Exupéry, figure mythique de l’Aéropostale dont le compagnon Jean Mermoz s’était abîmé, lui aussi, dans le « pot-au-noir ».

     Le rabbin Haïm Korsia, aumônier de l’Armée de l’air, a évoqué cette « fraternité qui nous unit, tous, croyants ou non. » Il a poursuivi : « Nous devons aimer car ils ont aimé, croire car ils ont cru, espéré car ils ont espéré. Nous sommes le temple de leur espérance. »

     À l’issue de la célébration, l’archevêque de Paris s’est adressé aux familles, les encourageant à « apprendre, nourrir et supporter la nouvelle présence de l’être cher ». Puis, Mgr Patrick Jacquin, recteur de la cathédrale, a invité les participants à rapporter chez eux une bougie symbolisant les victimes, pour que leur souvenir se perpétue. Dimanche 7 juin, à 11 h 30, une messe internationale sera célébrée à Notre-Dame à la mémoire des victimes.
                                                                   Extrait de "La Croix" 03/06/09

     Prions pour tous ceux qui ont péri dans ce tragique accident mais aussi pour les familles, leurs amis.

Publié dans Actu de l'Eglise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article