Lecture du jour & commentaires : Une étape de l'Avent est franchie

Publié le par CCIT


"Voici venir des jours de justice et de paix.
Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
qu'il fasse droit aux malheureux !

Montagnes, portez au peuple la paix,
collines, portez-lui la justice !
Qu'il fasse droit aux malheureux de son peuple,
qu'il sauve les pauvres gens, qu'il écrase l'oppresseur !

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu'à la fin des lunes !
Qu'il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu'au bout de la terre !

Que son nom dure toujours ;
sous le soleil, que subsiste son nom !
En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
que tous les pays le disent bienheureux ! "

Ps 71 (72), 1-2, 3-4, 7-8, 17

"(...) Si durant la première partie de l’Avent (du 1er dimanche au 16 décembre), le choix des lectures gardait notre attention tournée vers l’avenir, c'est-à-dire vers la Parousie du Seigneur Jésus-Christ, à partir d’aujourd’hui (17.XII) la liturgie se focalise sur sa Nativité. Cette évolution est signifiée par le passage de la première Préface de l’Avent - qui annonce que celui qui est « déjà venu en prenant la condition des hommes, viendra de nouveau revêtu de sa gloire » - à la seconde, réservée à la période du 17 au 24 décembre, qui célèbre la venue de celui que «les prophètes avaient chanté; que la Vierge attendait avec amour, et dont Jean-Baptiste a proclamé la venue et révélé la présence."                    Extrait de l'homélie du Père Joseph-Marie
>>lien<<
"Ce Psaume qui commence par une prière à Dieu à l’intention du règne de Salomon, est une évocation du règne messianique.

(...)

Un règne de justice, (...) où le juste est pourchassé sans égard à sa droiture, et la paix du juste dans ce règne à venir
(...)

C'est un règne qui s'étend alors sur le monde entier (...)Mais il ne s’agit pas seulement de puissance et d’étendue du royaume messianique, il y a le soin des petits, des pauvres, des éprouvés… (Ézéchiel 34:15-16).

(...)
Voilà la béatitude établie, la paix de l’âme, et le repos promis… Alors la bénédiction reposera sur la création entière, et sur les hommes, et la louange montera vers Dieu !
Dès ce jour [l'homme] entre dans la joie de cette délivrance à venir
 


(...) Le Psaume s'achève ainsi sur cette élan de louange, et sur cette vision de la terre entière reconnaissant la gloire de Dieu, le rédempteur
.
"
Commentaires extraits du site
>>lien<<

 

Commenter cet article