Les bonnes raisons de rester ou de redevenir P.A.M.

Publié le par CCIT

Extrait d'un article paru sur le blog du père Grosjean, www.padreblog.fr :


  “P.A.M” : “Pas Avant le Mariage”... C’est-à-dire pas de relation sexuelle avant le mariage. Derrière cette expression peu romantique, se cache une vraie question que beaucoup se posent. Même ceux qui ont reçu le “package catho” complet, dès la naissance. Pour eux, comme pour tous, la question se repose en effet de façon plus profonde le jour où ils pensent aimer sincèrement. S’abstenir de relations d’un soir, ok. On peut le comprendre facilement, si on est un peu droit. Mais si on s’aime vraiment, pourquoi attendre ? Voici la question qu’un jeune posait sur le forum de la pastorale des jeunes des Yvelines, et la réponse que je lui ai faite. Peut être pourrait elle servir à d’autres...

“Père,

J'ai trouvé ce site qui me permet de poser une question que je n'aurais jamais osé poser au prêtre de ma paroisse. Je voulais vous demander si l'acte sexuel hors mariage est vraiment condamné par Dieu ? Si deux personne ont l'une envers l'autre un amour vrai et sincère, dans ce cas, l'acte sexuel est-il vraiment condamné ? J'ai une copine, et je l'aime vraiment, j'en suis sûr, alors je voulais savoir ce qu'il en est du regard de Dieu sur cette question, car j'ai un peu peur... Je vous remercie par avance de votre réponse.”

“D'abord permets moi de te remercier pour ta confiance et ta franchise.
Ensuite, je me réjouis vraiment que tu cherches ainsi à comprendre le plan de Dieu sur l'amour humain, et que tu aies conscience de la grandeur de la sexualité, qui permet de vivre cet amour.

Avant de dire que Dieu "condamne", j'aimerais surtout affirmer que Dieu trouve magnifique cette capacité d'aimer qu'Il nous a donnée. C'est ce qu'il y a de plus grand, de plus beau en nous.  Nous sommes faits pour aimer ! Et le regard que Dieu pose sur toi, sur ton désir de te donner, de construire un amour vrai est d'abord un regard émerveillé.

En même temps, cette capacité d'aimer est aussi ce qu'il y a de plus fragile en nous : c'est dans ce domaine que nous pouvons le plus nous blesser, le plus blesser quelqu'un.
Du coup, Dieu veut nous apprendre à aimer. Non pas t'empêcher d'aimer ton amie, mais protéger justement votre capacité à aimer. La vraie question qu'il te pose, et qu'il pose à celle que tu aimes, c'est bien ça : "acceptez-vous de vous mettre à mon école, de recevoir, en même temps que cette capacité à vous aimer, son "mode d'emploi" ? Acceptez-vous surtout de croire que tout ce que je vous propose de vivre sera toujours au service de votre plus grand bonheur ?"
 
Cet à priori de confiance est nécessaire si tu veux pouvoir comprendre et accueillir ce que Dieu te propose. Et effectivement, Il te propose à travers son Eglise, de vivre cette période d’apprentissage de l’amour puis de fiançailles dans la chasteté et l’abstinence. Pourquoi ? [...]

 

>>Lire la suite


Abbé Grosjean

Commenter cet article