Itinéraire spi Carême 2009 : Mercredi 25 mars

Publié le par Alexandre Patriac

Thème de la semaine : Aime l'Eglise !
Mercredi 25 mars


Vis en humilité !

Phi 2, 1-9

« Aussi je vous en conjure par tout ce qu’il peut y avoir d’appel pressant dans le Christ, de persuasion dans l’amour, de communion dans l’Esprit, de tendresse compatissante, mettez le comble à ma joie par l’accord de vos sentiments : ayez le même amour, une seule âme, un seul sentiment ; n’accordez rien à l’esprit de parti, rien à la vaine gloire, mais que chacun par l’humilité estime les autres supérieurs à soi ; ne recherchez pas chacun votre intérêt, mais que plutôt chacun songe aux autres. Ayez entre vous les mêmes sentiments qui sont dans le Christ Jésus : Lui qui est de condition divine n’a pas revendiqué son droit d’être traité comme l’égal de Dieu mais il s’est dépouillé prenant la condition d’esclave. Devenant semblable aux hommes et reconnu à son aspect comme un homme, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort à la mort sur une croix. C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé.»


Réflexion
Le Seigneur nous apprend à devenir humbles. Lui-même nous dit qu’Il est « doux et humble de cœur ». Nous sommes tous appelés à vivre de la pauvreté évangélique… Etre pauvre nous permet d’éviter les vaines comparaisons aux autres. Chacun est unique ! L’humilité nous invite à louer pour chacun des frères que le Seigneur nous donne comme compagnon de route. Ainsi Saint Paul nous propose de considérer chaque être « supérieur à nous même » afin de ne pas se laisser séduire par l’orgueil qui durcit nos cœurs et nous éloigne de Dieu. C’est ainsi qu’il est écrit : « Celui qui voudra devenir grand parmi vous sera votre serviteur, et celui qui voudra être le premier d’entre vous, sera votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude » (Mt 20,26-28). Supporter le doux joug de l’amour nous demande d’entrer dans la petitesse afin de pouvoir contempler, dans l’émerveillement, chaque personne. Que l’humilité revête nos cœurs afin que la charité inonde notre vie !


Pour progresser

Pourquoi chaque service que je rends nécessite-t-il que je me mette en posture d’humilité et de pauvreté ?
Suis-je conscient que mon orgueil pollue mes relations à autrui ?

 

Je peux aujourd’hui décider de reconnaître mes faiblesses face à une personne que j’ai tendance à écraser par ma personnalité afin de la laisser pleinement s’épanouir en toute liberté


Publié dans Carême 2009

Commenter cet article